J
mercredi 18 juillet, 2018

Vos Artistes (J)

Date de naissance : jeudi 1 avril 1948

Profession : Chanteur

Genre : Ska, soul, Reggae, Rock and Roll

Jimmy Cliff s'est essayé successivement au ska, au reggae, à la pop mais également à la soul et au rock and roll. Le film "The harder they come" lui permet au milieu des années 70 de devenir l'un des chanteurs jamaïcains les plus appréciés. A l'instar de Bob Marley, il a popularisé et exporté le reggae.

BIOGRAPHIE

Bercé par le rock and roll de Little Richard et de Fats Domino, mais aussi par Bruce Springsteen, Paul Simon et les Clash, le jeune James Chambers quitte l'école à treize ans.

Fraîchement débarqué à Kingston, il propose en 1961 certains de ses titres, dont "Dearest Beverly" à Leslie Kong.

Alors que Bob Marley enregistre un premier titre pour le producteur, c'est finalement celui de Jimmy Cliff , "Hurricane Hattie", qui devient un succès. Il enchaîne avec "Miss Jamaïca".

Après un premier album en 1967, "Hard road", la notoriété s'offre à lui cinq ans plus tard à la faveur du film "The Harder they Come". Le long métrage, dans lequel il interprète "Many rivers to cross" et "Sitting in limbo", fait également l'objet d'un disque éponyme qui sera l'un des albums reggae les plus vendus au monde.

Fort de cette popularité croissante et de l'engouement que suscite le reggae, Jimmy Cliff se produit à partir du milieu des années 70 sur les scènes internationales, en Afrique comme au Nigéria et en Amérique du Sud.

L'artiste sort par la suite "House of exil" (1981), "Power & glory" (1983) et "Hanging fire" (1987).

Icône reggae

Dès le début des années 90, le chanteur donne également une tournure pop à sa carrière avec "Reggae night" en 1991. C'est un nouveau succès, plus immense encore.

Tout au long de la décennie, Jimmy Cliff se montre productif avec une dizaine d'albums, dont " Humanitarian ".

En 1992, sa reprise de Johnny Nash "I can see clearly now", qui figure sur la bande originale du film "Cool running", qui sort l'année suivante, lui confère le titre d'artiste jamaïcain le plus célèbre après naturellement Bob Marley .

Jimmy Cliff , qui après la Jamaïque, les Etats-Unis et la Grande Bretagne s'est installé au Brésil, s'inspire du style samba / reggae, très prisé dans la Nord du pays, pour son titre "Samba reggae" qui séduit dans toute l'Amérique du Sud.

Le succès est plus mitigé avec "Higher and higher" (1996). Entouré de Wyclef Jean, Sting, Joe Strummer (le chanteur des Clash), Kool & The Gang, mais également de Bernard Lavilliers, Jimmy Cliff chante en duo dans le "Black Magic" en 2004.